Atelier Tapissier Décoration Réfection de sièges Rideaux cousinrault@orange.fr Coussins 02.96.25.75.41 Abat-Jour 06.27.87.28.67
Atelier Tapissier Décoration                                            Réfection de sièges                                Rideaux                                                           cousinrault@orange.frCoussins                                                                       02.96.25.75.41                                                        Abat-Jour                                                                    06.27.87.28.67

Méthodes traditionnelle et semi-traditionnelle

La méthode traditionnelle emploie des semences et des matériaux naturels pour la garniture. On parle de méthode semi-traditionnelle dès lors que l'on emploie des agrafes. C'est une pratique courante aujourd'hui. Elle permet de rénover des sièges dont le fût est endommagé.

 

Je vous propose de découvrir les différentes étapes de la réfection d'un siège en méthode semi-traditionnelle à travers les images d'une chaise Louis XVI et d'une chaise style Renaissance.

Les étapes sont nombreuses ! Elles doivent toutes être réalisées avec soin car chaque étape a une incidence sur celle qui suit.

 

Le sanglage

 

Le plancher du siège ! Il doit être bien tendu et les sangles bien jointes pour un bon maintien.

 

Le guindage

 

Après avoir choisi les ressorts et les avoir cousus au sanglage, on procède au guindage qui consiste à assembler les ressorts avec de la corde à guinder.

Par dessus le guindage, on vient poser une toile forte et réaliser des lacets à crin.

 

La mise en crin

 

Ici, il s'agit de crin végétal (fibres extraites des feuilles de palmiers nains). Le crin doit être bien aéré, homogène sur l'ensemble du siège.

 

L'emballage

 

Cette étape permet de recouvrir le crin avec une toile d'embourrure. Il est important de placer la toile droit fil pour réaliser un travail soigné.

 

 

Le point de fond

 

C'est le point de piquâge sur le dessus de la garniture pour maintenir le crin et donner au siège un bombé.

 

La rabattage

 

La toile d'embourrure est fixée sur le chanfrein par des semences.

 

Le piquage

 

C'est la réalisation de rangées de points qui permettent la compression du crin dans la toile et donnent la forme au siège.

 

La piqûre

 

Réalisée en crin animal, la piqûre se pose sur la garniture piquée. Elle donne du moëlleux au siège.

 

La mise en blanc

 

Une toile blanche recouvre la piqûre. Elle donne la forme définitive au siège.

Après la mise en blanc de l'assise on peut commencer le travail du dossier.

Pose de la ouate

La ouate évite que le crin ne traverse le tissu

 

La pose du tissu

 

C'est l'étape tant attendue ! Elle doit se réaliser droit fil, les motifs doivent être bien placés de manière symétrique.

 

La pose du jaconas

 

Sous la chaise, pour cacher les sangles, on vient poser un jaconas à la semence de 7.

Finition double passepoil pour la chaise Louis XVI

Finition semences sur dés de pieds pour la chaise Renaissance